Concerts

20160716-concerts-the-cosmic-dead-jessica93-greyfell-rouen-firing-line(Cliquer sur l’image ci-dessus pour accéder à l’évènement Facebook)

Concerts gratuits présentés par BRIXTON
19H00 : Warm up présenté par TEALER
20H00 : Début des concerts

Greyfell (Rouen, France) :

Assister à un concert de Greyfell, c’est pénétrer leur triangle, celui formé par les trois pôles du groupe et qui vont fatalement vous faire perdre les pédales : il n’y a plus le choix, le corps suit le mouvement imposé par le son. Stoner par évidence et non pas par mode, la musique venant de Greyfell est inspirée par d’autres lourds bestiaux comme Kyuss, Danzig, Sleep ou Om.

Facebook : www.facebook.com/Greyfellband
Bandcamp : soza5024.bandcamp.com/album/be-loved-by-your-fuckin-self

The Cosmic Dead (Glasgow, Écosse) :

Depuis 2010, les Écossais de The Cosmic Dead explorent les confins du krautrock, du doom et du rock psyché pour les fusionner dans une toile complexe de riffs stratosphériques, d’ambiances de l’outre-monde et de textures cosmiques qui s’est déjà étendue à travers toute l’Europe à force de tournées incessantes.

Pour ceux qui n’ont pas encore assisté à un show de The Cosmic Dead, cet hommage au cosmos, -ils étaient au Paris International Festival Of Psychedelic Music et sont de tous les évènements psyché à travers le globe- attendez-vous à une dévotionreligieuse aux mondes extérieurs, un groove subsonic, des guitares flamboyantes et le son vaste et hypnotique d’Hawkwind et Popol Vuh jammant pour l’éternité dans l’espace-temps d’un ruban de Möbius.

À peine cinq ans d’activité pour The Cosmic Dead, cinq albums et une pelletée de splits (avec Mugstar, Guardian Alien…), autant de morceaux fleuves de vingt minutes propres à vous faire décoller pour un voyage astral sous chimie lourde.

Facebook : www.facebook.com/thecosmicdead
Bandcamp : thecosmicdead.bandcamp.com

Jessica93 (Paris, France) :

Perle one man band sombre et inquiétante par ses mélodies, hypnotique et enivrante par sa rythmique bouclée et rebouclée, Jessica93 est une progéniture si sincère comme seules nos banlieues les plus crades peuvent en engendrer. Loin des clichés du genre c’est dans un 9-3 déglingué aux allures de Blade Runner que Geof Laporte nous gratifie d’une captivante shoegaze aux reflets dark pop. Dépouillée de toute fioriture, mise à nu, cette musique insidieuse fait de chaque titre « une cigarette tâchant le bleu doux de la nuit, fumée lentement, avec abandon, avant l’assaut final sur le monde » dixit Lelo Jimmy Baptista (Noisey / Vice).

Facebook : www.facebook.com/thejessica93
Bandcamp : jessica93.bandcamp.com
Vidéo :